Elon Musk annonce ses solutions pour Starlink


Actualité / lundi, avril 27th, 2020

Ce lundi 27 avril 2020, des représentants de SpaceX ont participé à la conférence Astro 2020 avec plusieurs scientifiques et astronomes. 

Le sujet principal était évidemment la luminosité des satellites Starlink. Elon Musk a réitéré quelques de ses récents propos. Avant le lancement du dernier lot de satellites Starlink, Musk avait annoncé sur Twitter que les prochains satellites seraient équipés d’un pare-soleil pour réduire la luminosité produite par les satellites Starlink.

“Notre but est de faire bien d’un point de vue social sans entraver la science d’aucune manière possible.” – Nous rappelons que la constellation Starlink a pour objectif de délivrer une connectivité Internet aux populations pour lesquelles le service actuel n’est pas fiable, cher voire totalement indisponible. Aujourd’hui, près de la moitié de la population mondiale n’a pas d’accès à Internet et c’est un vrai problème de société pour plusieurs raisons dont l’éducation des enfants. De larges zones du globes sont en partie isolées comme le Canada, le Brésil, l’Afrique, la Russie ou l’Australie.

Aujourd’hui, les satellites Starlink posent un problème au niveau de la luminosité à partir de leur phase de déploiement jusqu’à leur arrivée en orbite d’opération. La luminosité perçue dans le ciel provient de la réflexion des rayons du soleil sur les panneaux solaires et les antennes des satellites. Les satellites ne sont donc visibles qu’au moment où le soleil est bas dans le ciel, au coucher et au lever. Les satellites visibles aujourd’hui sont ceux en phase d’élévation d’orbite. Ceux lancés il y a déjà plusieurs mois sont difficiles à voir à l’œil nu.

Lors du déploiement des satellites jusqu’à leur arrivée en orbite d’opération à 550km d’altitude, les panneaux solaires des satellites sont parallèles au sol pour réduire au maximum la trainée aérodynamique, offrant donc une surface de réflexion plus large. Dès l’arrivée en orbite opérationnelle, les panneaux solaires seront orientés perpendiculairement au sol, réduisant ainsi très largement la surface de réflexion aux périodes critiques de coucher et de lever de soleil.

“Dès que les satellites atteignent leur orbite d’opération, la seule source de réflexion est les antennes. Nous avons essayé de noircir celles de “DarkSat” et cela a bien fonctionné, mais un pare-soleil sera plus efficace.” (Lors d’un récent lancement, SpaceX a appliqué un revêtement noir sur les surfaces d’un satellite pour étudier cette solution. Les premiers résultats provenant d’astronomes montrent que SpaceX est dans la bonne direction.)”Les prochains satellites seront tous équipés d’un pare-soleil en mousse, laissant passer les ondes radio. Les satellites devraient être moins visibles depuis le sol.”

Les 420 satellites déjà lancés depuis Mai 2019, seront remplacés au fur et à mesure que la technologie avance, dans 3 à 4 ans pour les premières générations. SpaceX ne souhaite pas laisser de nombreux satellites équipés de vielles technologies en orbite basse, comme ceux en orbite géostationnaire qui restent des dizaines d’années.

Pour les satellites déjà en orbite à ce jour, la seule solution pour réduire leur impact visuel est de modifier leur orientation, passant d’un satellite parallèle au sol à un satellite perpendiculaire lors des phases d’élévation d’orbite.

Elon Musk annonce que les efforts d’atténuations de la visibilité des satellites sont assez simples à mettre en place. Ainsi, SpaceX a pour but de faire en sorte que les satellites Starlink soient invisibles à l’œil nu, une semaine après leur lancement.