SpaceX : Falcon 9 réussi le lancement du premier atterrisseur privé lunaire


Actualité, SpaceX, Vidéos / vendredi, février 22nd, 2019

Le 22 février à 2h45 le Falcon 9 de SpaceX a réussi le lancement du premier atterrisseur lunaire issu d’une société privée.

La sonde est donc bien en route vers la Lune, mais la fusée d’Elon Musk a aussi mis en orbite un satellite de télécommunication indonésien qui était la charge utile principale de la mission et qui va permettre d’améliorer la connexion internet de la région.

Ce lancement était d’une importance capitale pour Israel, car celui-ci va devenir le 4e pays à poser un engin sur la Lune. Israël n’avait d’ailleurs jamais rien lancé dans l’espace à l’exception de quelques satellites en orbite basse autour de la Terre.

La sonde nommée Beresheet embarque à son bord des équipements qui vont permettre de mesurer le champ magnétique de la lune et étudier les cratères lunaires. “Depuis la création de SpaceIL, la tâche de poser un vaisseau spatial israélien sur la lune est devenue un projet national à impact éducatif”, ont déclaré les acteurs israéliens dans un communiqué de presse conjoint. La mission est principalement financée par l’entrepreneur et philanthrope milliardaire israélien Morris Kahn, président de SpaceIL.

L’atterrisseur mettra sept semaines avant d’atteindre la Lune, il va d’abord effectuer quelques rond autour de la terre pour prendre l’élan nécessaire pour atteindre sa destination.
L’objectif sera ensuite de se poser dans une région appelée Mare Serenitatis, qui signifie “mer de tranquillité”. La sonde ne survivra que deux jours environ avant de manquer de puissance, mais pendant ce temps, il étudiera les champs magnétiques de la lune et prendra des photos de la surface lunaire, ainsi que des selfies hors du commun, a déclaré Yigal Harel, responsable du programme Spatecraft SpaceIL.
Une fois ces deux jours écoulés, le satellite mort ne sera plus totalement inutile. Il est équipé d’un rétroréflecteur laser, qui est un dispositif de mise en miroir qui ne nécessite aucune alimentation et qui peut être utilisé pour les communications via le réseau Deep Space (DSN) de la NASA.

SpaceIL a également inclus dans la sonde des fichiers numériques contenant des informations sur le vaisseau spatial et une variété de souvenirs israéliens. Cela comprend une copie de la Bible hébraïque, des chansons hébraïques, des œuvres d’art créées par des enfants israéliens et une photo d’Ilan Ramon, premier et unique astronaute d’Israël.
La capsule contient une énorme base de données numérique appelée Arch Lunar Library, un projet de la fondation à but non-lucratif Arch Mission Foundation. Il s’agit d’une bibliothèque qui contient des millions de documents du monde entier, différents dictionnaires et encyclopédies qui sont gravés sur trois pièces au laser. Ce sera l’artefact le plus dense en terme d’information à atteindre la Lune et il restera là pour les générations futures afin de voir à quoi ressemblait la Terre en 2019.

Au-delà de la charge utile, le booster utilisé pour le lancement a fait son troisième lancement puis s’est posé comme prévu sur une barge quelques minutes après le décollage. L’efficacité de la réutilisation façon SpaceX n’est plus à prouver.

Pour revivre la mission Nusantara Satu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *